Nombre total de pages vues

mardi 22 juillet 2014

Le transbordeur du Mont Ulia à Saint Sébastien (Donostia)


Un tramway électrique à voie métrique inauguré en 1907 permettait de gagner le Mont Ulía, une colline dominant Saint Sébastien sur laquelle fut aménagé un parc de loisirs, avec des terrasses dominant la ville et l'océan. A partir de la station terminus du tramway, un transbordeur aérien à câbles permettait de franchir les 280 derniers mètres du trajet jusqu'au stand de tir aux pigeons. La dénivellation de l'appareil était certes insignifiante (28 mètres), mais il permettait de franchir une petite vallée et son voyage de 3 minutes faisait partie intégrante de l'attraction touristique au sommet.
La concurrence du Mont Igueldo, entraîna la fin de l'exploitation du transbordeur en août 1912 et du tramway en 1920.
Source www.remontees-mecaniques.net














samedi 19 juillet 2014

La chapelle de l'Aubépine à Ainhoa


A Ainhoa la chapelle Notre Dame de l'Aubépine (arantza en basque) tire son nom du buisson d'aubépine dans laquelle la vierge Marie serait apparue à un jeune berger.
Notre Dame d'Aranzazu possède un chemin de croix depuis 1886, une grotte depuis 1897 et un calvaire depuis 1898.
les fidèles d'Ainhoa et des villages environnants montent en procession à la chapelle le lundi de Pentecôte


jeudi 17 juillet 2014

La Côte des Basque à Biarritz


Les Basques prirent l'habitude de venir se baigner ici, sur la plage de la Côte des Basques, le dimanche suivant la fête de l'Assomption. Ils pensaient se préserver ainsi des maladies. Cette coutume a donner le nom au site.
En 1865, une voie carrossable permit l'accès depuis le Port Vieux.
En 1956, les vagues de la Côte des Basques furent les premières à être surfées en France par le scénariste américain Peter Viertel.
Le site est considéré comme le berceau des pionniers de ce sport.












mardi 15 juillet 2014

Les guides-baigneurs de Biarritz


Devant les dangers de la mer, le développement du trafic maritime et surtout des bains de mer, les marins biarrots, décidèrent de 
fonder en 1836 les premières sociétés de Guides-Baigneurs, et la Société de Sauvetage. Joseph Fourquet dit Carcabueno, deviendra le plus fameux des guides-baigneurs, sauvant de nombreuses vies. En 1887 on ne comptait pas moins de 48 guides-baigneurs pour la ville.











jeudi 10 juillet 2014

mardi 8 juillet 2014

La vie autrefois au Pays basque


Fin du XIXème début du XXème siècle, alors que Biarritz accueille l'élite de l'Europe, le Pays basque intérieur offre un contraste saisissant. La campagne ne change guère, la tradition et les gestes ancestraux rythment les jours. On laboure, on pêche, la machine n'a fait qu'une timide apparition.
Le bétail domine, ovins en montagne et bovins dans la plaine.
L'espadrille et les sabots chaussent tous les pieds et le béret coiffe les têtes masculines.