Nombre total de pages vues

jeudi 5 mars 2015

Le fronton d'Ascain

La place du village d'Ascain (Azkaine) était autrefois un champ où l'on jouait au laxoa qui est l'ancêtre du rebot.
Le fronton érigé en 1863, avec un petit mur qui permettait la pratique des jeux de blaid. Ce premier fronton a été reconstruit en 1932, malgré quelques oppositions : le propriétaire de l'hôtel Etchola estimait que le fronton gâchait la perspective sur son établissement et le curé trouvait que le bruit de la pelote gênait le bon déroulement des messes.

Source : Annie Dumay - Le guide d'Ascain










Le fronton d'Ascain de nos jours

mardi 3 mars 2015

Le pont Noblia & le Pont d'Enfer à Bidarray


L'existence du pont Noblia (ou pont Onddo) est étroitement liée à celle du prieuré de Bidarray et au pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle. Le prieuré, mentionné explicitement depuis 1268, dépendait de l'abbaye de Roncevaux. Nombre de pèlerins y faisaient halte avant de remonter la vallée du Bastan, affluent de la Nive et rejoindre en Espagne le "camino françés" par le col de Velate.
L'activité liée à la présence du prieuré de Bidarray et de la route d'accès au col rendait nécessaire un franchissement aisé de la Nive. Le pont Noblia fut en conséquence mis en place dès le XIVe siècle, des restaurations furent nécessaire au XVIIe siècle puis en 1822.
A l'ouest du village de Bidarray sur la route du village d'Aritzakun et de la célèbre grotte d'Harpeko Saindua (la grotte du Saint qui Sue), le Pont d'Enfer (Infernuko Zubia) enjambe le torrent du Bastan. Une légende raconte que le diable ce serait jeté dans les eaux du torrent car il n'arrivait pas à apprendre le basque. Le pont serait construit par les Laminaks.
Le pont Noblia

Le pont Noblia

Le pont Noblia

Le pont Noblia de nos jours

Le pont d'Enfer

Le pont d'Enfer

Le pont d'Enfer de nos jours


samedi 28 février 2015

Le vignoble d'Iruleguy - Irulegiko arnoa

Autour de Saint Jean Pied de Port, Iruleguy et Saint Etienne de Baigorry, le vignoble d'Iruleguy en Basque Irulegiko arnoa, est composé de parcelles pentues majoritairement en terrasse. C’est vraisemblablement avec l’occupation romaine que la viticulture est apparue au Pays Basque, au IIIème siècle.

Le vignoble d'Iruleguy (Irouleguy) est l'un des plus petits vignobles de France, il a été implanté au début du XIIème siècle par les moines de l'abbaye de Roncevaux.










jeudi 26 février 2015

Saint Palais - Donapaleu

En Basse Navarre capitale du Pays de Mixe, Saint Palais, en basque Donapaleu. 
Le nom de Saint Palais apparait aux environs du XIIème siècle. Le nom de la ville vient de San Palay en souvenir de Pelayo (Saint Pélage de Cordoue), un jeune adolescent martyrisé à Cordoue en 926.

Les habitants sont appelés les Saint-Palaisiens ou Donapaleutarrak en basque







Saint Palais de nos jours

Saint Palais de nos jour

mardi 24 février 2015

La croix et la fontaine Saint Léon à Bayonne

Le quartier Saint Léon s'étend au sud du Grand Bayonne. Son nom évoque la mémoire de l'évangélisateur et du premier évêque de Bayonne Saint Léon (né à Carentan dans la Manche vers 856)  qui fut martyrisé en même temps que ses frères Philippe et Gervais par les Vikings vers 890.

Selon la légende il fut décapité et aperçu par la suite marchant avec sa tête sous le bras ! Une chapelle fut érigée sur le site même de sa mort. Elle fut rasée en raison des contraintes militaires et remplacée par une croix élevée sur le glacis.





La Croix Saint Léon de nos jours

Une fontaine miraculeuse à l'eau aux vertus curatives porte également le nom du saint et est un lieu de processions (premier dimanche de mars). De nombreux bayonnais effectuent le déplacement jusqu'à la fontaine où une gardienne leur offre un verre d'eau. Celle-ci est abritée dans un bâtiment en forme de coupole qui date du XVI ème siècle. Restauré au siècle suivant, le monument est flanqué d'un petit oratoire. Une statue de Saint Léon ornait autrefois le sommet de la coupole avant d'être remplacée par une croix.







La fontaine Saint Léon de nos jours



jeudi 19 février 2015

Saint Jean le Vieux - Donazaharre

En Basse Navarre Saint Jean le Vieux en basque Donazaharre, contraction de Donibane Zaharra qui se traduit par le "vieux Saint Jean".

Situé dans une vallée, le long de la rivière Laurhibar, Saint Jean le Vieux a toujours été stratégique. Le site est connu dans l'Antiquité sous le nom d'Imus Pyrenaeus.

Au Moyen Âge, la cité qui porte le nom de Saint Jean de Cize est agitée : en 1177, Richard Coeur de Lion, duc d'Aquitaine, descend avec son armée pour soumettre ou punir la noblesse locale et détruit la forteresse. Le roi de Navarre décide alors de construire une nouvelle cité Saint Jean Pied de Port. 
Saint Jean de Cize devient au XIIIe siècle Saint Jean le Vieux.
Les habitants sont appelés les Donazahartars.






St Jean le Vieux de nos jours