Nombre total de pages vues

jeudi 23 octobre 2014

La Villa Zippa à Anglet


La villa Zippa, que le docteur Gentilhe avait fait construire à La Punte d’Amou à Anglet, bravait la mer depuis 1919. La mini-presqu’île qui la supportait ne la garda pas longtemps intacte ( les caves de la maison sont innondées par une forte marée). En compensation de l’ordre de démolition, le docteur pu la déménager en 1930 pierre par pierre dans le quartier des Cinq-Cantons.
Elle se nomme aujourd'hui "Gocho-Etchea" ce qui signifie maison douce.
Source : sos-la.blog.fr (SOS littoral angloy)



La Chambre d'Amour en 2014

La Chambre d'Amour en 2014

La villa reconstruite au quartier des cinq-Cantons (photo sos-la.blog.fr - sos littoral angloy)

mardi 21 octobre 2014

Villefranque - Milafranga

En Labourd surplombant la vallée de la Nive Villefranque a pour nom basque Milafranga, qui en réalité vient du gascon " bièla franca " et signife « ville franche ». Son  nom originel était St Martin de Bazter ou Basters (1200), ce qui signifie "écart" en basque. Par la suite, la ville fusionna temporairement  avec  St  Pierre d’Irube ;  la  Commune  fut  alors  rebaptisée  "Tricolore",  lors  de  la  Révolution.

À l'époque féodale, la création d'une ville sur son domaine était le moyen, pour un seigneur, de générer une activité économique (commerce et artisanat) plus lucrative fiscalement que le travail de la terre. La plupart des villes ou villages de France portant des noms comme Villeneuve, Villenouvelle ou Neuville, datent de cette époque. Dans certains cas, les villes fondées proposaient des exonérations fiscales à ceux qui venaient s'y installer. L'activité économique générée rapportait des revenus indirects tout aussi lucratifs (voire plus) que les taxes. C'est l'origine des villes s'appelant Villefranche, Villefranque ou Francheville (franc signifiant à l'époque libre, gratuit).









Villefranque en 2014

Villefranque en 2014

samedi 18 octobre 2014

La chapelle Saint-Antoine à Muskuldy

Implantée sur le territoire souletin de Musculdy, la chapelle Saint-Antoine domine la commune depuis sa construction en 1385. 
Elle est commanditée par Charles II, pour célébrer la réconciliation entre le comte de Gramont et le seigneur de Luxe, deux familles influentes se faisant la guerre.




Photo : http://kanboarrakmendizmendi.blogs-de-voyage.fr

jeudi 16 octobre 2014

Le Rocher du Basta à Biarritz


Ajoncs et bruyères croissaient à l'envi sur le rocher du Basta jadis couvert de terre. Les élégantes du Second Empire aimaient à y flâner.









Le Rocher du Basta en 2014

mardi 14 octobre 2014

Guiche - Gixune


Le nom de Guiche apparaît pour la première fois dans des documents datés du XIe siècle. A cette époque, et tout au long du moyen âge, l'orthographe de Guiche est : Guissen. Guiche faisant partie du Labourd, les labourdins nomme le village Gixune.
en labourdin, Gizen peut désigner la terre alluviale grasse de la rive Nord de la Bidouze.
De son côté A. Bareigts cite le professeur H. Gavel « Ou bien c'est un nom très ancien, antérieur à la latinisation du pays gascon, ou bien c'est un nom très ancien d'origine basque avant d'être gasconisée.
D'après Brigitte Jobbé-Duval, le nom de Guiche viendrait directement de Gisu, qui signifie « chaux ».
Dans un village où les noms des différents lieux témoignent d'influences multiples (basques et gasconnes pour citer les principales), la question D'où vient le nom « Guiche » ?" reçoit de nombreuses réponses, aussi est-il préférable de la laisser ouverte !



Guiche en 2014

samedi 11 octobre 2014

La chapelle d'Ur Onea à Bidart


A Bidart la Chapelle d’Ur Onea (la bonne eau) construite en 1704 était un centre de pèlerinage ; la statue de la vierge qui y est exposée aurait été trouvée sur son emplacement : emportée à l’église, elle y serait selon la tradition locale, revenue seule le lendemain. La source (aujourd’hui non potable) contiguë à la chapelle était réputée efficace contre les maladies de la peau. 




La chapelle d'Ur Onea en 2014

jeudi 9 octobre 2014

Larceveau, Saint Just-Ibarre, le col d'Osquich

En basse Navarre sur la route de St Palais ainsi que du col d'Osquich et de la Soule, Larceveau-Arros-Cibits. Son nom basque est Larzabale-Arroze-Zibitze.
Les trois communes se réunirent le 20 juin 1842.

A l'origine, le bourg de Larceveau était une ville neuve construite sur le chemin de St Jacques de Compostelle. Elle constituait un passage obligé pour les pèlerins venant d'Ostabat et gagnant St Jean Pied de Port.




Sur la route du col d'Osquich à quelques kilomètres de Larceveau, le village de Saint Just-Ibarre, son nom basque est Donaixti-Ibarre.
Les deux communes Saint-Just et Ibarre se sont réunies le 25 juin 1841.

Le nom du Saint patron, Just, a d'abord été donné à l'église seule. C'est le nom d'un saint martyrisé à l'âge de 13ans, à Alcada de Henarès, en Espagne au IVème siècle.

Ibarre se traduit par "vallée".